top of page
  • Photo du rédacteurEléonor Gilles-Noguès

Révélations : un jeu efficace pour éduquer à la sexualité ?

Dernière mise à jour : 26 avr.

Depuis plusieurs mois maintenant, je parcours les routes de Picardie avec 5 boites du jeu Révélations dans le coffre de ma voiture. Il fait partie des outils que j’apprécie le plus utiliser, il me permet d’inaugurer un cycle de 3 séances où l’on aborde des sujets difficiles comme l’inceste ou la coercition sexuelle avec un moment de jeu et de partage. Mais ce qui se présente aujourd’hui comme une évidence, c’est surtout que c’est également le moment préféré par les jeunes auprès de qui j’interviens. 

 

Photo de Eléonor Gilles-Noguès

Je m’appelle Eléonor Gilles-Noguès, je suis psychologue et doctorante à l’Université Jules Verne d’Amiens. L’objectif principal de mes travaux de recherche est d’évaluer les effets de Cap consentement, un programme d’éducation à la vie affective, relationnelle et sexuelle que j’ai créé pour un public lycéen. 

 

Le regard des ados 

Comment je le sais ? Eh bien déjà parce que j’utilise Révélations dans le cadre d’une démarche de recherche. J’ai donc proposé aux élèves de l’une des classes inclues dans la recherche de participer à des entretiens collectifs. En plus d’évaluer via des questionnaires l’évolution de leurs connaissances et croyances, je voulais en apprendre plus sur leurs expériences en tant que participant.e.s au programme. Sur les 18 élèves ayant participé au groupe de parole, 16 (88%) ont désigné le jeu comme l’activité qu’ils ou elles ont préféré (le programme comporte 5 activités différentes). De ce qui ressort des entretiens, c’est essentiellement la dimension compétitive du jeu qui semble les avoir conquis : « Et qu'est-ce qui vous plaît dans le jeu en particulier ? - Gagner. »

Le plateau et les cartes du jeu Révélations


Mon regard d’intervenante

En tant que psychologue, j’ai la conviction qu’il est important de placer les individus en tant qu’experts de leur réalité avant tout. Pour autant, je pense ici que ces jeunes enthousiastes de la gagne se trompent sur leur analyse. Tout d’abord parce que Révélations est un jeu coopératif. Il n’y a pas de compétition entre les joueurs et joueuses qui marquent des points au nom du groupe. Il y a certes eu un bref échange entre les groupes afin de comparer les scores respectifs à la fin de l’activité ; mais est-ce pour autant suffisant pour expliquer sa popularité ? 

D’après-moi, la grande qualité de ce jeu réside surtout dans le cadre qu’il propose aux joueurs et joueuses. Cet atelier est le seul du programme qui est systématiquement ponctué par des éclats de rire francs. S’il n’est pas rare que le rire survienne à d'autres moments, il traduit souvent un inconfort, voire même un désaccord. Au cours du jeu, ce sont des rires de joie qui prédominent. 



Un espace d’échanges singulier

Personnes en situation de jeu avec Révélations

Cette joie, d’après moi, c’est celle de pouvoir échanger autour de la sexualité dans un contexte où cela n’a rien de transgressif. Il n’est d’ailleurs pas rare que les enseignant.e.s se joignent à un groupe pour se prêter au jeu, illustrant de la meilleure manière qu’il soit que discuter de sexualité peut se faire sans tabou et de manière sécurisante pour l’intégrité de chacun et chacune. Dans Révélations, l’objectif est de se projeter dans des situations de vie (ici liées aux relations affectives et sexuelles) et d’y associer des émotions. Les joueurs et joueuses gagnent des points en devinant correctement les émotions de leurs camarades. La révélation ne porte donc pas sur ce que l’on a fait (comme dans le célèbre « je n’ai jamais... ») mais bel et bien sur nos états internes, si souvent gardés sous silence. On s’enthousiasme de découvrir qu’autrui est traversé par des émotions si différentes des nôtres, de constater à quel point on connaît parfois bien certain.e.s de nos ami.e.s ou des surprises que leur monde intérieur nous réserve. 


Un outil efficace ? 

Nous en venons ici à la grande question qui guide mes travaux : est-il possible que l’utilisation de ce jeu puisse participer à prévenir les violences sexuelles ? 



Au risque de vous décevoir, je n’en ai pas la moindre idée ! Plus précisément, je propose cet atelier dans le but de favoriser le recours à des compétences psychosociales (CPS) primordiales pour la pratique d’une sexualité respectueuse : l’introspection et l’empathie (ou plus précisément la cognition sociale). Pour autant, je ne propose pas d’évaluation de ces dimensions dans mes questionnaires. En effet, s’il est primordial d’accompagner le développement de ces CPS dès l’enfance, des adolescent.e.s de 15-16 ans sont censés être d’ores et déjà opérationnel.le.s sur ce plan. Je laisse donc à mes consoeurs et confrères spécialistes de la petite enfance le soin de produire de la recherche à ce sujet pour me focaliser sur d’autres indicateurs comme les fausses croyances à propos de la violence sexuelle. 


Un outil nécessaire !

Ce jeu a avant tout pour fonction de créer du lien et d’installer un climat positif et bienveillant dans le groupe afin de les préparer à aborder des sujets plus difficiles sur le plan émotionnel. En effet, ce qui émerge principalement de mon expérience de terrain sur ces 8 derniers mois, c’est la forte polarisation des réactions illustrant les observations du Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (2024). Si une majorité d’adolescent.e.s semblent adhérer sans difficulté au contenu des séances, au point que je puisse souvent avoir le sentiment d’enfoncer des portes ouvertes, il n’est pas rare que des voix s’élèvent pour protester. Elles proviennent généralement (mais pas systématiquement) de jeunes hommes, via des regards complices ou des ricanements dans un premier temps. Une fois incités à s’exprimer, il s’en suit généralement un débat à flux tendu avec moi pendant que le reste de la classe observe silencieusement. Ce qui s’exprime dans le discours de ces jeunes hommes, c’est le rejet de la responsabilité sur les victimes, mais aussi la peur d’être victime de fausses accusations. Ces débats sont pour moi épuisants car ils nécessitent de tenir une position d’équilibriste. Ne pas laisser leur point de vue apparaitre comme pertinent tout en m’assurant qu’ils ne terminent pas la séance en ayant le sentiment d’avoir été dénigrés. Si je suis parfois humainement inquiète de les entendre systématiquement raisonner sur un plan autocentré dont l’empathie pour les milliers de personnes victimes chaque année de violences sexuelles est absente ; je considère qu’il est pour autant primordial que leurs peurs soient accueillies avec bienveillance. Chercher à éteindre ce discours avec de l’autorité ne ferait que renforcer leur position, c’est ce que l’on appelle en psychologie la réactance. 


CArte Curiosité du jeu Révélation

Et c’est en cela que le recours au jeu est pour moi primordial. En m’introduisant auprès du groupe via une activité qui génère des émotions positives tout en introduisant une réflexion sur l’altérité, Révélations m’aide à poser les bases du message que je souhaite leur transmettre : vous êtes tous et toutes des individus de valeur et mon rôle n’est pas de vous dicter une ligne de conduite, mais de vous accompagner dans votre capacité à développer des relations saines et satisfaisantes


De toute évidence, 3 heures dans toute une vie ne suffisent pas à répondre à l’ampleur du problème de la violence sexuelle. Mais je suis convaincue que si on multiple ces trois heures par le nombre d’années que contient le cursus scolaire, les résultats ne tarderont pas à être visibles à l’échelle de toute une génération. 


 

👉 Rendez-vous sur notre boutique en ligne pour commander votre jeu Révélations et pour découvrir de nombreux outils ! Vous pouvez aussi retrouver nos modules de formation sur l’éducation au consentement et la santé sexuelle, et tout un réseau de travailleurs·euses sociaux sur le Réseau Social du Social.

221 vues0 commentaire

Comments


Jeu change le monde, slogan du Réseau Désclic qui change les comportements avec la ludopédagogie

Mais qui sommes-nous ?! 

Désclic accompagne les pros du social et de l'éducatif à agir face aux enjeux de société grâce aux sciences sociales et à la ludopédagogie 🌍 Discriminations, compétences psychosociales, addictions, sexisme, comportements violents ...

Notre objectif est de changer les comportements grâce à des interventions ludiques

bottom of page