top of page
  • Photo du rédacteurThimoté Lebrun

Faire vivre une expérience marquante grâce aux émotions

Dernière mise à jour : 26 avr.


Kruptos est une association de Caen qui se fixe l’objectif de sensibiliser les jeunes adultes à l’impact des fake news sur notre société. La spécialité maison : jouer avec le petit cœur de nos joueuses et joueurs pour ouvrir le débat !



 

Auteur : Thimoté Lebrun, co-président de Kruptos.

Étudiant en sciences politiques et chargé de projet Living Lab alternant au Dôme, j’explore et expérimente les outils ludiques et participatifs depuis plus de 3 ans.

 

L'émotion au cœur du jeu


Créer un jeu, c’est un peu comme faire de l’alchimie : on mélange des éléments soigneusement dosés dans l’espoir d’obtenir un résultat précis, une expérience particulière pour les joueurs et les joueuses. Mais la rencontre entre le public et le jeu produit toujours des effets inattendus.


C’est la raison pour laquelle le jeu est un outil de médiation si intéressant : il permet à chacun.e de s’approprier son moment, et d’exercer une influence sur l’expérience qu’elle ou il est en train de vivre en adaptant sa façon de jouer.


Et si cette expérience de jeu “résonne” avec une expérience vécue, il y a de grandes chances que votre jeu ait touché l’essence même du sujet qu’il aborde.


C’est ce que Jesse Schell (L’art du Game Design) appelle une expérience essentielle : une expérience qui deviendra un souvenir marquant dans la mémoire du joueur ou de la joueuse. Pour un jeu sérieux, il s’agit de mettre le doigt sur les émotions que suscitent un sujet de société, de manière à extérioriser des angoisses ou des confusions. Le but : ouvrir une voie vers un débat plus posé et serein.





Et si on séquestrait des gens pour parler fake-news ?


La pandémie de coronavirus s’est vue accompagnée d’une “infodémie” : un flux incessant d’informations fausses ou inexactes, qui est venu ajouter de la peur et de la confusion à une situation déjà suffisamment éprouvante. On s’est donc lancé après le premier confinement : nous avons décidé de séquestrer des gens dans un ancien hôpital psychiatrique pour aborder le sujet des fake news !




Un jeu sérieux où l’on n’apprend rien


Avec notre escape game, nous avons voulu rendre palpable le malaise ambiant qui régnait à la sortie du confinement. En entrant dans la salle, les joueurs et joueuses découvrent une salle d’attente froide, étroite et ennuyeuse... donc tout à fait ordinaire. A l’exception d’un petit détail intriguant : il n’y a pas une mais trois horloges accrochées au mur.


Au fur et à mesure du jeu, on découvre des objets de plus en plus loufoques et sordides. L’information s’accumule, le stress monte, la coopération devient de plus en plus difficile : l’esprit critique est noyé par la peur. Une sensation familière pour toutes les personnes faisant régulièrement défiler leur fil d’actualité sur les réseaux sociaux.


A la sortie de l’escape game, les joueurs et joueuses n’ont rien appris sur les fake news et l’infodémie. Par contre, elles et ils ont relevé un défi grâce à leur esprit critique et peuvent s’appuyer sur leur expérience du jeu pour s’approprier le débat et extérioriser des intuitions sur le sujet.



En bref


Le jeu ne pourra peut-être pas aborder un sujet de société avec autant de précision et de pédagogie qu’un cours, une formation ou une vidéo. Mais il possède un pouvoir unique : celui de faire vivre une expérience immersive, marquante et inoubliable.


Et ça, c’est efficace pour provoquer des Dé(s)clics et changer les comportements !


 

▶ Découvrez l’association et son univers en cliquant ici !

▶ Et pour découvrir d'autres jeux-outils, rendez-vous sur notre catalogue !

226 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Jeu change le monde, slogan du Réseau Désclic qui change les comportements avec la ludopédagogie

Mais qui sommes-nous ?! 

Désclic accompagne les pros du social et de l'éducatif à agir face aux enjeux de société grâce aux sciences sociales et à la ludopédagogie 🌍 Discriminations, compétences psychosociales, addictions, sexisme, comportements violents ...

Notre objectif est de changer les comportements grâce à des interventions ludiques

bottom of page